Rédaction de contenus

Pourquoi ?

Contenus pour le web, contenus pour le print, rédaction publicitaire, à chaque type de publication ses critères…

Rédaction de contenus

Que fait Malice Conseil ? L’agence écrit pour différents supports. Les sites web, tous les supports dits « papier », la publicité « affichage ».

Les supports « papier »

Deux cas peuvent se présenter. Premier cas : il y a des contenus existants transmis par le client. Deuxième cas : pas de contenus existants, il faut donc partir d’une « page blanche ».

Premier cas. Malice Conseil fait une analyse et une synthèse de l’existant. Puis vient le travail d’écriture ou réécriture des textes en fonction de la cible, du lecteur visé. Enfin c’est la mise en page associée à la charte graphique.

Deuxième cas. Tout est à inventer. Il faut analyser la demande, puis rechercher des idées, ensuite rédiger, après ou en même temps, il faut aussi penser aux images et les choisir. En parallèle nous créons une charte graphique voire un logo, etc.

La rédaction publicitaire

Le principal : UN SEUL MESSAGE

Ce message doit être clair et évident. La création graphique est autant importante que le message, elle doit le mettre en valeur. Elle est adaptée au support choisi, à la période de publication, au public visé, aux lieux géographiques (magasins, espaces publics extérieurs ou intérieurs)…

Nous définissons le public visé puis nous répondons à ces questions :  qui ou quoi , où, comment, quels supports : affiche, affichette, roll up, bâche… De plus nous réfléchissons à la partie technique de la création du support (lignes, couleurs, typographie, etc.).

La rédaction web

C’est une rédaction adaptée au numérique dont nous parlons dans l’article « la rédaction de contenus web« .

Rédiger pour le web, le print, la publicité

Pour ces contenus différents, une constante s’impose naturellement.

 Une écriture correcte

Une orthographe irréprochable est exigée parce qu’un texte contenant plusieurs fautes est extrêmement pénalisant et dévalorisant pour l’auteur et par conséquent pour son entreprise. Rien de plus désagréable pour un lecteur que de tomber sur des mots mal orthographiés.

De même, les codes de l’orthotypographie (ponctuation, majuscules, abréviations, etc.) en vigueur doivent être utilisés dans les textes. On peut, pour des effets spéciaux, s’en dispenser mais ces « hors pistes » doivent être utilisés à bon escient.

Exemples d’erreurs typographiques : « etc… »  « bonbons, chocolats,… »  « Comment allez-vous? »  « Attention !!!! »  « Rue Jean Moulin » sont des erreurs fréquentes. Il faut écrire : etc. (un seul point),  bonbons, chocolats… (pas de virgule avant les points de suspension),  Comment allez-vous ? (un espace avant le point d’interrogation), Attention ! (un seul point d’exclamation),  rue Jean-Moulin (trait d’union entre prénom et nom).

Concomitamment, une syntaxe parfaite dans des phrases relativement courtes doit maintenir l’attention du lecteur. Si votre texte n’est pas immédiatement compréhensible, plus de lecteurs !

 

Share This